Du 18 février au 3 mars 2022

Quinzaine thématique 10Consommation

Alors que les ressources naturelles s’amenuisent, il convient de réinventer des modes de consommation et de production qui soient durables et respectueux de notre environnement.

Enjeux de la quinzaine thématique Consommation

Les ressources naturelles s’amenuisent et l’état de l’environnent se dégrade à vue d’œil. L’activité humaine des dernières décennies en est la principale cause. Il convient donc de réinventer des modes de consommation et de production qui soient durables et respectueux de notre environnement. Ce changement nécessaire et urgent de paradigme doit s’opérer à tous les niveaux : citoyens, étatiques et privés.

Programmation événementielle du Pavillon France

Le programme est en cours de construction, plus d'informations à venir !

Regards d’experts : Raison d’être et Innovation managériale

Dans le cadre du think-tank du Pavillon France, le groupe de travail « Raison d’être et Innovation managériale » a exploré, à partir d’exemples concrets mis en place par de grands groupes, les effets et les impacts des raisons d’être, désormais le plus souvent inscrites dans les statuts des entreprises et issues d’un travail de co-construction entre l’ensemble des parties prenantes. Les démarches engagées par ces grands groupes ont rencontré un grand succès.

En effet, raison d’être et innovation managériale s’articulent étroitement dans la dynamique de transformation culturelle des organisations, pour être à la fois économiquement performantes et socialement responsables.

En savoir plus

Raison d’être et Innovation managériale

Le groupe de travail « Raison d’être et Innovation managériale »

Raison d’être et innovation managériale s’articulent étroitement dans la dynamique de transformation culturelle des organisations, pour être à la fois économiquement performantes et socialement responsables.

Avec l’adoption de la loi Pacte, de nombreuses entreprises françaises ont saisi l’opportunité de définir leur raison d’être et de la communiquer largement. En explicitant leur mission et le sens de leur activité, les organisations trouvent là un levier d’attractivité et d’engagement de leurs collaborateurs, et, plus généralement, de tout leur écosystème. Cela s’avère particulièrement important dans le contexte de crise liée à l’épidémie de la Covid-19 où les liens à l’entreprise se sont parfois distendus avec la généralisation du télétravail.

Le Carnet de Dubaï a pour objectif d’explorer, à partir d’exemples concrets mis en place par de grands groupes, les effets et les impacts des raisons d’être, désormais le plus souvent inscrites dans les statuts des entreprises et issues d’un travail de co-construction entre l’ensemble des parties prenantes. Les démarches engagées par ces grands groupes ont rencontré un grand succès.

Elles ont permis de travailler sur le sens et les missions, la place dans la cité et la contribution à l’intérêt général, dans un esprit inclusif et ouvert, au-delà des enjeux économiques et financiers.

Conclusions du groupe de travail : la raison d’être est un engagement collectif

La raison d’être constitue un engagement collectif : que ce soit en phase de construction ou de déploiement, elle crée du lien, de la proximité dans un projet qui devient, au fil de son avancement, un projet collectif. Le temps est venu pour les entreprises d’adapter leurs modes de management, au travers d’approches basées sur la responsabilité, la solidarité et la confiance, pour traduire la raison d’être dans leur quotidien et continuer ainsi à la développer au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes. 

" L’affirmation de l’ancrage sociétal de l’entreprise résonne avec les attentes de la société et créée aussi de nouvelles responsabilités "

Stéphane Pallez
Présidente Directrice Générale de la Française des jeux

" Le besoin de sens consiste à positionner un acte productif dans une finalité plus globale et plus sociétale  "

David Autissier
Directeur de la Chaire ESSEC IMEO (Innovation managériale et excellence opérationnelle)

Cet ouvrage est le fruit d'un travail collectif présidé par Stéphane Pallez, Présidente Directrice Générale de la Française des jeux, et animé par Eurogroup Consulting, avec le concours de David AUTISSIER, Directeur de la Chaire ESSEC IMEO, et de l’Observatoire Social International (OSI).

Contributeurs :

  • Camif, Emery JACQUILLAT, Président Directeur Général du groupe Camif Matelsom, Président de l’association de la Communauté des entreprises à mission
  • Conseil Départemental des Hauts-de-Seine, Katayoune PANAHI, Ancienne Directrice générale des services du département des Hauts-de-Seine. Directrice de l’immobilier du groupe SNCF depuis février 2021. Carine DARTIGUEPEYROU, Secrétaire générale des Entretiens Albert-Kahn, Laboratoire d’innovation publique du département des Hauts-de-Seine
  • EDF, Carine DE BOISSEZON, Directrice du Développement Durable
  • Enedis, Gérard MATENCIO, Directeur Délégué de la Direction des Dirigeants, Talents et Dynamique Managériale
  • Engie, Olivier HEROUT, Directeur adjoint des Ressources Humaines du Groupe Engie
  • FDJ, Pierre-Marie ARGOUARC’H, Directeur de l’Expérience Collaborateur et de la Transformation de la FDJ
  • Groupama, Bénédicte CRETE-DAMBRICOURT, Directrice des Ressources Humaines de Groupama
  • Laboratoire Science et Nature, Olivier GUILBAUD, Codirigeant de Laboratoire Science et Nature
  • La Poste, Muriel BARNEOUD, Directrice de l’Engagement Sociétal du Groupe La Poste
  • Malakoff Humanis, Anne RAMON, Directrice de la Communication et de la Marque du Groupe Malakoff Humanis
  • Orange, Béatrice MANDINE, Directrice exécutive de la Communication, de la Marque et de l'Engagement du Groupe Orange
  • Total, Manoelle LEPOUTRE, Directrice Engagement Société Civile et Déléguée Générale de la Fondation Total
Carnet de Dubaï | Raison d'être et Innovation managériale (PDF, 2 Mo)
Partager sur :