Du 18 février au 3 mars 2022

Quinzaine thématique 10Consommation

Alors que les ressources naturelles s’amenuisent, il convient de réinventer des modes de consommation et de production qui soient durables et respectueux de notre environnement.

Enjeux de la quinzaine thématique Consommation

Les ressources naturelles s’amenuisent et l’état de l’environnent se dégrade à vue d’œil. L’activité humaine des dernières décennies en est la principale cause. Il convient donc de réinventer des modes de consommation et de production qui soient durables et respectueux de notre environnement. Ce changement nécessaire et urgent de paradigme doit s’opérer à tous les niveaux : citoyens, étatiques et privés.

Programmation événementielle du Pavillon France

Le programme est en cours de construction, plus d'informations à venir !

BEL, partenaire Thématique de la quinzaine dédiée à la Consommation

Bel est un acteur majeur du snacking sain laitier et fruitier en portion. Son développement international s’appuie sur un portefeuille de marques positives qui séduisent les consommateurs dans plus de 120 pays : La Vache qui Rit, Kiri, Babybel, Boursin, Leerdammer et GogoSqueeze.

Bel est le partenaire Thématique de la quinzaine dédiée à la Consommation.

La thématique Consommation vue par les étudiants de l’Ecole des Gobelins

Le Pavillon France a travaillé avec les étudiants de la formation Bachelor Graphiste Motion Designer en Apprentissage (GMDA) de l’école de l’image Les Gobelins. Leurs œuvres sur la thématique de la Consommation permettent de valoriser avec pédagogie ces grands enjeux auprès du public international de l’Exposition.

En savoir plus

La thématique Consommation vue par les étudiants de l’Ecole des Gobelins

Regards d’experts : Raison d’être et Innovation managériale

Dans le cadre du think-tank du Pavillon France, le groupe de travail « Raison d’être et Innovation managériale » a exploré, à partir d’exemples concrets mis en place par de grands groupes, les effets et les impacts des raisons d’être, désormais le plus souvent inscrites dans les statuts des entreprises et issues d’un travail de co-construction entre l’ensemble des parties prenantes. Les démarches engagées par ces grands groupes ont rencontré un grand succès.

En effet, raison d’être et innovation managériale s’articulent étroitement dans la dynamique de transformation culturelle des organisations, pour être à la fois économiquement performantes et socialement responsables.

En savoir plus

Raison d’être et Innovation managériale

Le groupe de travail « Raison d’être et Innovation managériale »

Raison d’être et innovation managériale s’articulent étroitement dans la dynamique de transformation culturelle des organisations, pour être à la fois économiquement performantes et socialement responsables.

Avec l’adoption de la loi Pacte, de nombreuses entreprises françaises ont saisi l’opportunité de définir leur raison d’être et de la communiquer largement. En explicitant leur mission et le sens de leur activité, les organisations trouvent là un levier d’attractivité et d’engagement de leurs collaborateurs, et, plus généralement, de tout leur écosystème. Cela s’avère particulièrement important dans le contexte de crise liée à l’épidémie de la Covid-19 où les liens à l’entreprise se sont parfois distendus avec la généralisation du télétravail.

Le Carnet de Dubaï a pour objectif d’explorer, à partir d’exemples concrets mis en place par de grands groupes, les effets et les impacts des raisons d’être, désormais le plus souvent inscrites dans les statuts des entreprises et issues d’un travail de co-construction entre l’ensemble des parties prenantes. Les démarches engagées par ces grands groupes ont rencontré un grand succès.

Elles ont permis de travailler sur le sens et les missions, la place dans la cité et la contribution à l’intérêt général, dans un esprit inclusif et ouvert, au-delà des enjeux économiques et financiers.

Conclusions du groupe de travail : la raison d’être est un engagement collectif

La raison d’être constitue un engagement collectif : que ce soit en phase de construction ou de déploiement, elle crée du lien, de la proximité dans un projet qui devient, au fil de son avancement, un projet collectif. Le temps est venu pour les entreprises d’adapter leurs modes de management, au travers d’approches basées sur la responsabilité, la solidarité et la confiance, pour traduire la raison d’être dans leur quotidien et continuer ainsi à la développer au bénéfice de l’ensemble des parties prenantes. 

" L’affirmation de l’ancrage sociétal de l’entreprise résonne avec les attentes de la société et créée aussi de nouvelles responsabilités "

Stéphane Pallez
Présidente Directrice Générale de la Française des jeux

" Le besoin de sens consiste à positionner un acte productif dans une finalité plus globale et plus sociétale  "

David Autissier
Directeur de la Chaire ESSEC IMEO (Innovation managériale et excellence opérationnelle)

Cet ouvrage est le fruit d'un travail collectif présidé par Stéphane Pallez, Présidente Directrice Générale de la Française des jeux, et animé par Eurogroup Consulting, avec le concours de David AUTISSIER, Directeur de la Chaire ESSEC IMEO, et de l’Observatoire Social International (OSI).

Contributeurs :

  • Camif, Emery JACQUILLAT, Président Directeur Général du groupe Camif Matelsom, Président de l’association de la Communauté des entreprises à mission
  • Conseil Départemental des Hauts-de-Seine, Katayoune PANAHI, Ancienne Directrice générale des services du département des Hauts-de-Seine. Directrice de l’immobilier du groupe SNCF depuis février 2021. Carine DARTIGUEPEYROU, Secrétaire générale des Entretiens Albert-Kahn, Laboratoire d’innovation publique du département des Hauts-de-Seine
  • EDF, Carine DE BOISSEZON, Directrice du Développement Durable
  • Enedis, Gérard MATENCIO, Directeur Délégué de la Direction des Dirigeants, Talents et Dynamique Managériale
  • Engie, Olivier HEROUT, Directeur adjoint des Ressources Humaines du Groupe Engie
  • FDJ, Pierre-Marie ARGOUARC’H, Directeur de l’Expérience Collaborateur et de la Transformation de la FDJ
  • Groupama, Bénédicte CRETE-DAMBRICOURT, Directrice des Ressources Humaines de Groupama
  • Laboratoire Science et Nature, Olivier GUILBAUD, Codirigeant de Laboratoire Science et Nature
  • La Poste, Muriel BARNEOUD, Directrice de l’Engagement Sociétal du Groupe La Poste
  • Malakoff Humanis, Anne RAMON, Directrice de la Communication et de la Marque du Groupe Malakoff Humanis
  • Orange, Béatrice MANDINE, Directrice exécutive de la Communication, de la Marque et de l'Engagement du Groupe Orange
  • Total, Manoelle LEPOUTRE, Directrice Engagement Société Civile et Déléguée Générale de la Fondation Total
Carnet de Dubaï | Raison d'être et Innovation managériale (PDF, 2 Mo)

Regards d’experts : Intelligence Artificielle 

Le groupe de travail « Intelligence Artificielle » a réuni entreprises, organismes publics de recherche, ministères et grandes écoles Françaises passionnées et engagées dans l’intelligence artificielle. En partant d’applications concrètes, le groupe s’est attaché à décrire l’impact actuel et futur de l’IA développée par la France et ses Talents, dans des secteurs clefs comme la santé, la mobilité, l’énergie, la défense, la sécurité et les services financiers.

En savoir plus

Intelligence Artificielle

Le groupe de travail « Intelligence Artificielle » a réuni entreprises, organismes publics de recherche, ministères et grandes écoles Françaises passionnées et engagées dans l’intelligence artificielle. En partant d’applications concrètes, le groupe s’est attaché à décrire l’impact actuel et futur de l’IA développée par la France et ses Talents, dans des secteurs clefs comme la santé, la mobilité, l’énergie, la défense, la sécurité et les services financiers.

Conclusions du groupe de travail

La pandémie mondiale de COVID-19 a profondément bouleversé nos modes de vie, nous obligeant à adapter nos interactions sociales et renforçant l’utilisation des canaux digitaux. L’accélération technologique liée à ces changements conduit à une très forte croissance du numérique dans tous les secteurs.

Les organisations et les gouvernements ont pris toute la mesure de l’importance stratégique du numérique et de l’Intelligence Artificielle, ce qui les a conduits à investir davantage et plus durablement dans ces domaines.

Dans ce contexte, l’Expo 2020 de Dubaï, offre à nouveau l’opportunité à la France de démontrer son leadership en IA au travers de ses Écoles, de sa recherche, de ses startups toujours plus nombreuses et de ses entreprises en pointe dans les principales industries au cœur du développement sociétal et humain.

Au travers de son Carnet, le groupe de travail IA a souhaité refléter le potentiel de la France en matière d’IA. Il en ressort que la France dispose d’une Intelligence Artificielle explicable, transparente et éthique, capable de s’adapter et de se mettre au service des grands enjeux de notre société.

" La France et l’Europe disposent de tous les moyens pour s’imposer en tant que leaders sur ce sujet, bénéficiant d’une dynamique entrepreneuriale forte et d’un modèle collaboratif public-privé unique, unissant les entreprises, les startups, les instituts de recherche et d’enseignement, et les pouvoirs publics. "

Eric Labaye
Président de l’École polytechnique et de l’Institut Polytechnique de Paris

Contributeurs

  • Eric Labaye, President of Ecole polytechnique de Paris and Institut Polytechnique de Paris
  • Anne Lange, Entrepreneur, Sponsor of the Think Tank « Connecter les esprits », Adara Partners 
  • Erik Linquier, President of COFREX, France Expo Dubai 2020
  • Raphaël Alomar, International cooperation on Artificial Intelligence, Ministry of Economy and Finance             
  • Renaud Vedel, National coordinator for Artificial Intelligence, Ministry of Economy and Finance
  • Emmanuel Bacry, member of Pr[AI]rie and Scientific Director of Health Data Hub 
  • Olivier Clatz, Ministry of Health and Solidarity    
  • Emmanuel Chiva, Director of Agence de l’innovation de Défense            
  • Michaël Krajecki, AI project Director, Agence Innovation Défense        
  • Christophe Perignon, Professor of Finance and Director of Research, HEC Paris
  • Bruno Sportisse, Chairman and CEO, Inria
  • Antoine Petit, Chairman and CEO of CNRS 
  • Christelle Bourdeu, Head of AI platforms, Airbus        
  • Frederic Sutter, Head of Skywise, Airbus    
  • Romain Melet, Artificial Intelligence Program Manager and Manager Data Enterprise Architecture, Air France    
  • Marcin Detyniecki, Group Chief Data Scientist and Global Head of R&D, AXA Group 
  • Gérard Guinamand, Group Chief Data Officer Engie     
  • Fayçal Boujemaa, Technology Strategist/Orange TGI, Orange    
  • Gilles Colas des Francs, Director of Artificial Intelligence Transformation Factory Michelin
  • Marko Erman, SVP, Chief Scientific Officer, Thalès
  • Pierre Soumoy, Associate Partner, McKinsey & Company 
  • Xavier Cimino, Partner, McKinsey & Company 
Carnet de Dubaï | Intelligence Artificielle (PDF, 2.3 Mo)
Partager sur :