Du 4 au 17 février 2022

Quinzaine thématique 09Climat

Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) la décennie 2010 – 2019 a été celle des températures moyennes les plus élevées jamais enregistrées. Des actions communes sont nécessaires pour ralentir les effets d’une activité humaine non régulée et hautement polluante.

Enjeux de la quinzaine thématique Climat

La lutte contre le changement climatique représente une urgence absolue. Selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM) la décennie 2010-2019 a été celle des températures moyennes les plus élevées jamais enregistrées. Des actions communes sont nécessaires pour ralentir les effets d’une activité humaine non régulée et hautement polluante. A titre d’exemple, les mutations de la production d’énergie figurent parmi les réponses apportées prometteuses. Grâce aux nouvelles technologies, le système énergétique de demain pourrait être décarboné, décentralisé et digitalisé pour répondre au mieux aux besoins des usagers tout en préservant l’environnement.

Les citoyens et les pouvoirs publics ont compris l’urgence des nouveaux enjeux environnementaux et sociaux. Le passage d’une économie linéaire à une économie circulaire est l’un des éléments de réponse.

Ragni, partenaire Thématique de la quinzaine dédiée au Climat

Spécialisée dans la conception et la fabrication de solutions d'éclairage public, l'entreprise familiale Ragni est un fleuron de l’industrie française.

Ragni est le partenaire Thématique de la quinzaine du Pavillon France consacrée au Climat.

La thématique Climat vue par les étudiants de l’Ecole des Gobelins

Le Pavillon France a travaillé avec les étudiants de la formation Bachelor Graphiste Motion Designer en Apprentissage (GMDA) de l’école de l’image Les Gobelins. Leurs œuvres sur la thématique du Climat permettent de valoriser avec pédagogie ces grands enjeux auprès du public international de l’Exposition.

En savoir plus

La thématique Climat vue par les étudiants de l’Ecole des Gobelins

Découvrez des entreprises innovantes françaises

En partenariat avec Business France, le Pavillon France met en lumière quelques exemples de solutions proposées par des entreprises françaises sur la thématique de le climat. 

En savoir plus

Découvrez des entreprises innovantes françaises

Regards d'experts : Economie circulaire

Dans le cadre du think-tank du Pavillon France « Economie circulaire », les membres proposent dans ce Carnet de Dubaï les actions françaises pour préserver et mieux exploiter les ressources naturelles.

En savoir plus

Economie circulaire

Présentation de la thématique

L’essentiel de l’économie est actuellement linéaire et repose sur la chaîne « extraire, produire et consommer, jeter ». Avec pour ambition de sortir de ce modèle, l’économie circulaire, basée sur la chaîne « réduire, réutiliser, régénérer », vise à préserver et mieux exploiter les ressources naturelles. Dans ce nouveau contexte mondial, la France affirme son positionnement via un réseau d’acteurs publics et privés impliqués et étroitement imbriqués dans cette révolution.

" L’essentiel de l’économie est actuellement linéaire et repose sur la chaîne « extraire, produire et consommer, jeter ». Avec pour ambition de sortir de ce modèle, l’économie circulaire, basée sur la chaîne « réduire, réutiliser, régénérer », vise à préserver et mieux exploiter les ressources naturelles. Dans ce nouveau contexte mondial, la France affirme son positionnement via un réseau d’acteurs publics et privés impliqués et étroitement imbriqués dans cette révolution.  "

Bertrand Camus
Directeur Général du Groupe SUEZ

Descriptif du groupe de travail

Le think tank Economie Circulaire est un groupe d’entreprises, d’organismes publics et d’associations passionnées et engagées dans l’économie circulaire, menant une réflexion sur le concept d’économie circulaire et ses bénéfices, les catalyseurs de l’économie circulaire et les atouts de la France dans ce domaine à travers des exemples concrets de secteurs et d’initiatives.

Conclusions du groupe de travail

Il est urgent de mettre en place les principes de l’économie circulaire à grande échelle, à travers tous les secteurs d’activité et au niveau mondial.

L’économie circulaire a de multiples bénéfices, en particulier sur le plan environnemental. Elle permet l’économie de ressources naturelles et la diminution des rejets, notamment de gaz à effet de serre, dans l’environnement. Au niveau de l’approvisionnement en ressources, elle réduit les goulots d’étranglement, dus aux stocks limités et à une explosion des besoins (liée à l’accroissement de la population mondiale et à l’augmentation du PIB par habitant). La transition vers une économie circulaire a par ailleurs un rôle important à jouer dans la lutte contre le changement climatique, la pollution atmosphérique, et l’eutrophisation des sols et des milieux aquatiques.   

Les entreprises sont déjà en marche pour faire avancer notre modèle de croissance vers l’économie circulaire : elles se sont fixées des objectifs ambitieux à moyen terme, agissant tout au long de leur chaîne de valeur (approvisionnement, conception, production, distribution et transport, recyclage). L’ensemble des acteurs doit désormais agir de concert.

La mobilisation des citoyens et des consommateurs est cruciale, notamment au travers d’une responsabilisation accrue et la modification de certains comportements. Une sensibilisation renforcée des consommateurs permettra d’approfondir leur connaissance de l’économie circulaire et de faire évoluer leurs habitudes, au même titre que les pratiques des producteurs évoluent.

Cette évolution de la demande nécessite une remise en cause des réglementations sur la concurrence et du cadre juridique. Plus précisément, cet effort individuel doit être accompagné par la mise en place de régulations favorables à l’échelle nationale et internationale (entités intergouvernementales).

La France détient un fort avantage concurrentiel vis-à-vis d’autres puissances mondiales. À l’échelle nationale, des lois, systèmes de taxation et principes avant-gardistes ont progressivement affirmé le soutien national porté à l’économie circulaire. La France dispose d’entreprises leaders au niveau mondial qui jouent un rôle moteur dans le développement de l’économie circulaire selon leur filière industrielle. La France a par ailleurs construit un fort écosystème de start-up, et se dote d’une solide connaissance scientifique soutenue par son encadrement public et ses acteurs privés.

La France a, de ce fait, de nombreux atouts à offrir à d’autres pays : des multinationales fers de lance en matière d’économie circulaire, ainsi qu’une participation active à des projets internationaux engagés dans ces sujets.

" Dans le domaine de l’économie circulaire, la France dispose d’une vraie capacité d’innovation collective réunissant aussi bien les acteurs du secteur privé et les entreprises que le secteur public.  "

Bertrand Camus
Directeur Général du Groupe SUEZ

L'économie circulaire en chiffres

1,8 trilliard d’euros

de revenus générés par l’économie circulaire à l’échelle mondiale à horizon 2030

800 000

emplois directs créés par l’économie circulaire en 2016 en France

Jusqu’à 9,8 tonnes

de ressources consommées par personne par an dans les pays de l’OCDE

Jusqu’à 1,3 tonne

de déchets par personne par an dans les pays de l’OCDE

13%

la réduction de la consommation des ressources permise par la valorisation de ces déchets

+30 %

l’objectif de rapport PIB/consommation entre 2010 et 2030 fixé par la loi de transition énergétique en France

65 %

l’objectif de recyclage d’ici 2025 fixé par la loi de transition énergétique en France

100 %

l’objectif de plastique recyclé d’ici 2025 dans la feuille de route économie circulaire de 2018 en France

Carnet Economie Circulaire (PDF, 1.4 Mo)

Regards d'experts : Energies Renouvelables 2.0 dans les territoires de demain 

Dans le cadre du think-tank du Pavillon France « Les Energies Renouvelables 2.0 dans les territoires de demain », les membres proposent dans ce Carnet de Dubaï la « vision française » des énergies renouvelables avec la conviction que leurs développements contribueront à travers le monde entier à préserver l’avenir de l’humanité sur notre planète.

En savoir plus

Energies Renouvelables 2.0 dans les territoires de demain

Conclusions du groupe de travail

L’essor des énergies renouvelables représente une part essentielle de la lutte contre le changement climatique car son immense potentiel, à portée de développement avec des technologies matures, reste encore très largement à exploiter. Grâce à leurs progrès constants, à leur sureté, à leur diffusion rapide, à leur coût en baisse et à leur capacité d’insertion dans toutes sortes de territoires, les énergies renouvelables redonnent à l’ensemble des acteurs économiques une plus grande maitrise de leur destin.

Les limites à leur expansion sont sans cesse repoussées du fait de la complémentarité dans le temps entre l’éolien et le solaire, du fait des nouvelles possibilités de stockage, du fait d’une gestion plus fine de la demande par la digitalisation ; en outre l’utilisation des surplus d’électricité renouvelable pour produire de l’hydrogène vert va rendre possible le remplacement de l’énergie obtenue en brulant des combustibles fossiles par une électrification accrue, notamment dans l’industrie ou les transports lourds. Enfin la récente pandémie a démontré la résilience exceptionnelle de la production d’énergie renouvelable tant sur le plan technique que sur le plan économique et financier. Par leur ambition renouvelée, la France et l’Europe jouent un rôle d’avant-garde dans une transition énergétique vigoureuse qui redonne de l’espoir à toutes les nations.

" Alors que les visions de l’avenir sont souvent assombries par des menaces diverses pesant sur le futur de l’humanité, comme l’illustre la crise sanitaire de 2020, les énergies renouvelables offrent à tous l’occasion de penser le XXIème siècle avec confiance : leur essor, qui n’en est aujourd’hui qu’à ses prémices, va changer le monde d’une façon encore à peine entrevue. Grâce à leurs progrès constants et à leur diffusion rapide, que nombre d’entreprises françaises développent déjà avec succès, il deviendra possible bientôt de tout changer : changer les territoires, changer les villes, changer les déplacements, changer les vies elles-mêmes sans pour autant renoncer à vivre pleinement, à voyager, à investir, à travailler, à consommer et à se divertir. Les énergies renouvelables tracent enfin pour tous et les générations futures un avenir désirable. Ce carnet de Dubaï, fruit d’un travail collectif, tente d’en préciser les contours et de montrer comment y contribuent dès à présent nombre d’entreprises françaises. "

Olivier PAQUIER
Président du GT énergies renouvelables

Carnet de Dubaï | Energies renouvelables 2.0 (PDF, 1 Mo)

Regards d’experts : Intelligence Artificielle 

Le groupe de travail « Intelligence Artificielle » a réuni entreprises, organismes publics de recherche, ministères et grandes écoles Françaises passionnées et engagées dans l’intelligence artificielle. En partant d’applications concrètes, le groupe s’est attaché à décrire l’impact actuel et futur de l’IA développée par la France et ses Talents, dans des secteurs clefs comme la santé, la mobilité, l’énergie, la défense, la sécurité et les services financiers.

En savoir plus

Intelligence Artificielle

Le groupe de travail « Intelligence Artificielle » a réuni entreprises, organismes publics de recherche, ministères et grandes écoles Françaises passionnées et engagées dans l’intelligence artificielle. En partant d’applications concrètes, le groupe s’est attaché à décrire l’impact actuel et futur de l’IA développée par la France et ses Talents, dans des secteurs clefs comme la santé, la mobilité, l’énergie, la défense, la sécurité et les services financiers.

Conclusions du groupe de travail

La pandémie mondiale de COVID-19 a profondément bouleversé nos modes de vie, nous obligeant à adapter nos interactions sociales et renforçant l’utilisation des canaux digitaux. L’accélération technologique liée à ces changements conduit à une très forte croissance du numérique dans tous les secteurs.

Les organisations et les gouvernements ont pris toute la mesure de l’importance stratégique du numérique et de l’Intelligence Artificielle, ce qui les a conduits à investir davantage et plus durablement dans ces domaines.

Dans ce contexte, l’Expo 2020 de Dubaï, offre à nouveau l’opportunité à la France de démontrer son leadership en IA au travers de ses Écoles, de sa recherche, de ses startups toujours plus nombreuses et de ses entreprises en pointe dans les principales industries au cœur du développement sociétal et humain.

Au travers de son Carnet, le groupe de travail IA a souhaité refléter le potentiel de la France en matière d’IA. Il en ressort que la France dispose d’une Intelligence Artificielle explicable, transparente et éthique, capable de s’adapter et de se mettre au service des grands enjeux de notre société.

" La France et l’Europe disposent de tous les moyens pour s’imposer en tant que leaders sur ce sujet, bénéficiant d’une dynamique entrepreneuriale forte et d’un modèle collaboratif public-privé unique, unissant les entreprises, les startups, les instituts de recherche et d’enseignement, et les pouvoirs publics. "

Eric Labaye
Président de l’École polytechnique et de l’Institut Polytechnique de Paris

Contributeurs

  • Eric Labaye, President of Ecole polytechnique de Paris and Institut Polytechnique de Paris
  • Anne Lange, Entrepreneur, Sponsor of the Think Tank « Connecter les esprits », Adara Partners 
  • Erik Linquier, President of COFREX, France Expo Dubai 2020
  • Raphaël Alomar, International cooperation on Artificial Intelligence, Ministry of Economy and Finance             
  • Renaud Vedel, National coordinator for Artificial Intelligence, Ministry of Economy and Finance
  • Emmanuel Bacry, member of Pr[AI]rie and Scientific Director of Health Data Hub 
  • Olivier Clatz, Ministry of Health and Solidarity    
  • Emmanuel Chiva, Director of Agence de l’innovation de Défense            
  • Michaël Krajecki, AI project Director, Agence Innovation Défense        
  • Christophe Perignon, Professor of Finance and Director of Research, HEC Paris
  • Bruno Sportisse, Chairman and CEO, Inria
  • Antoine Petit, Chairman and CEO of CNRS 
  • Christelle Bourdeu, Head of AI platforms, Airbus        
  • Frederic Sutter, Head of Skywise, Airbus    
  • Romain Melet, Artificial Intelligence Program Manager and Manager Data Enterprise Architecture, Air France    
  • Marcin Detyniecki, Group Chief Data Scientist and Global Head of R&D, AXA Group 
  • Gérard Guinamand, Group Chief Data Officer Engie     
  • Fayçal Boujemaa, Technology Strategist/Orange TGI, Orange    
  • Gilles Colas des Francs, Director of Artificial Intelligence Transformation Factory Michelin
  • Marko Erman, SVP, Chief Scientific Officer, Thalès
  • Pierre Soumoy, Associate Partner, McKinsey & Company 
  • Xavier Cimino, Partner, McKinsey & Company 
Carnet de Dubaï | Intelligence Artificielle (PDF, 2.3 Mo)
Partager sur :