Edito : Une première pierre pour incarner une ambition française

Vie du Pavillon
Un peu plus de six semaines après le dévoilement de l’architecture et du projet du Pavillon France par Brune Poirson le 19 mars 2019, Elisabeth Borne posait la première pierre, le 2 mai, du pavillon Lumière, Lumières sur le site de l’exposition universelle à Dubai.
Discours d'Eric Linkier

Entourée de l’équipe de conception-réalisation, des membres de Cofrex et de la plupart des entreprises partenaires engagées dans le projet, elle a pu réaliser sur place l’ampleur du défi : à partir d’une parcelle de sable de 4700 m2, faire surgir, à trente mètres de distance du pavillon de la Mobilité, un bâtiment qui puisse devenir un des lieux de référence d’exposition 2020, d’abord par sa qualité même et les innovations dont il sera constitué (sur le plan environnemental et énergétique en particulier), mais aussi par un contenu vivant et dense pendant 24 semaines.

L’atmosphère était joyeuse et déterminée, démontrant très concrètement la force de l’engagement de l’équipe France, comme la presse, nombreuse, a pu en rendre compte.

Cette première pierre marque un mitan entre près de dix-huit mois de travaux préparatoires de ce pavillon, et dix-huit mois de construction qui déboucheront sur une ouverture le 20 octobre 2020. Elle rend compte du travail et de la mobilisation au sein d’un projet innovant, associant talents publics et privés de notre pays. Il était bon de le célébrer, et les images présentées ici en sont le meilleur témoignage.